Financement d’une association loi 1901 : tout sur la collecte de fonds

Réalisation des projets humanitaires ou sociaux programmés par l’association, constitution d’une provision susceptible de pérenniser ses activités, indépendance et sécurité financière, consolidation du développement général de l’institution… Tels sont globalement les objectifs poursuivis par une association loi 1901 qui entreprend une opération ou une campagne de levées de fonds (ou fundraising en anglais).

Vous souhaitez créer une association et vous vous posez des questions quant à ses solutions de financement ? Vous souhaitez organiser une levée de fonds, ou fundraising pour aider votre association à concrétiser un projet ?

Dans cet article, nous allons vous présenter différentes formes de collecte de fonds auxquelles les associations à but non lucratif, régies par la loi du 1er juillet 1901, peuvent avoir recours.

La collecte de fonds pour une association loi 1901

Collecte de fonds : les différentes voies possibles

Les associations peuvent faire appel à l’une ou plusieurs des moyens de financement qui suivent pour mener à bien leurs activités :

  • La mobilisation d’un réseau d’adhérents solides et motivés, prêts à soutenir financièrement l’association.
  • La vente de produits par correspondance ou dans des boutiques spécialisées.
  • Le street fundraising, qui consiste à recruter de nouveaux donateurs dans les lieux publics. L’objectif ici n’étant pas de collecter de l’argent de manière ponctuelle, mais plutôt d’instaurer un dialogue et de créer un lien avec les donateurs potentiels, pour qu’ils deviennent des donateurs réguliers pour une association, via un prélèvement automatique mensuel.
  • Le mécénat ou le sponsoring qui consistent en un soutien financier, matériel ou humain (mise à disposition de personnel) en faveur d’un projet d’intérêt général, apporté par une entreprise ou un particulier (plus spécialement un riche donateur).
  • Le Téléthon et autres formes de collecte directe ou indirecte de fonds en utilisant les médias.
  • Le crowdfunding ou financement participatif, qui consiste en une opération de collecte de fonds en ligne, via des plateformes dédiées (IZI-Collecte, HelloAsso, etc.). Une telle opération en ligne compte donc sur la générosité des internautes. Ce type de plateformes met en relation l’association bénéficiaire du don et le donateur. Le don se faisant par carte bancaire ou via Paypal. Très prisé, le crowdfunding est apparu dans les années 2000.
  • Les start-ups solidaires (microDON, HeoH, etc.), qui récoltent de l’argent exprès pour les reverser ensuite aux associations d’intérêt général qui en font la demande.

Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA)

Placé sous la responsabilité du ministère chargé de la Vie associative, le FDVA (Fonds pour le développement de la vie associative), géré au niveau départemental, soutient le développement de la vie associative grâce :

  • À son volet « Formation des bénévoles », destiné à subventionner les plans de formation (juridique, comptable, informatique, etc.) conçus par les associations.
  • À un appui financier du fonctionnement ou des projets innovants des associations.

Le FDVA s’adresse essentiellement aux petites et moyennes associations.

180 000 bénévoles par an bénéficient des aides à la formation du FDVA.

Notons que le ministère de la Vie associative apporte par ailleurs un soutien spécifique aux associations agréées Jeunesse et d’éducation populaire (JEP) qui mettent en œuvre des pratiques innovantes en matière d’éducation populaire.

Service marketing chargé de la collecte de dons

Les grandes associations possèdent généralement un département (le plus souvent le service marketing) chargé de la collecte de dons ou du fundraising auprès des entreprises, des particuliers, des fondations et des fonds de dotation. Ces derniers étant des outils de financement au service de la philanthropie et du mécénat.

Notons d’ailleurs que le métier de collecteur de fonds, ou fundraiser, s’est énormément développé depuis les années 70 en France. Et plus encore aujourd’hui où les subventions et les financements publics vont en décroissant.

Les fundraisers appliquent des techniques du marketing direct (phoning, publipostage, coupon-réponse, etc.) en vue de la collecte de fonds à grande échelle.

Bon à savoir : Les associations loi 1901 font partie de l’économie sociale et solidaire (ESS). L’ESS regroupe des entreprises fondées sur un principe de solidarité et d’utilité sociale, telles que les coopératives, les mutuelles et les associations.

Nous vous recommandons ces autres pages :