Quelles fonctions un président d’association doit-il assumer ?

Parmi les postes et responsabilités dans une association 1901, le titre de président, que l’on doit distinguer de celui de dirigeant, n’est que facultatif. En effet, la loi originelle de 1901 qui régit la création et la gestion des associations ne mentionnait pas l’existence d’une présidence.

Néanmoins, la majorité des associations françaises disposent aujourd’hui d’un mandat de président, qui est élu par l’assemblée générale ou le conseil d’administration pour une durée donnée. Son rôle peut varier d’un bureau associatif à l’autre, car même si certains droits et devoirs sont communs à tous les présidents, il est possible d’en définir et d’en préciser les fonctions dans la rédaction des statuts de l’association.

Association loi 1901 - Le rôle du président

Le président comme représentant et coordinateur de l’association

La principale responsabilité d’un président lorsqu’il est membre du bureau d’une association est de la représenter dans la vie civile et juridique. Ainsi, sa fonction peut impliquer la gestion des relations publiques, la représentation de l’association en cas de procédures judiciaires (en tant que demandeur ou défendeur) ou encore la réalisation de la communication. Autrement dit, il est la figure de l’association et se doit donc d’être un bon communiquant et de se montrer irréprochable et investi pour faire la promotion de l’association.

Par ailleurs, le président a pour rôle de coordonner l’activité interne de l’association. Cela passe par l’organisation des réunions, la convocation de l’assemblée générale ou du conseil d’administration, la gestion des bénévoles lors des événements organisés par l’association, mais aussi par la gestion d’éventuels conflits en prenant une fonction de médiateur par exemple.

Les pouvoirs des présidents d’une association loi 1901

Certains droits sont accordés au président, mais il faut savoir qu’ils peuvent être restreints ou étendus par les statuts de l’association. Il est donc primordial de les rédiger de façon détaillée et consciencieuse, afin de définir la responsabilité du président, la durée de son mandat ainsi que les actes qu’il peut réaliser et ceux qui sont confiés à d’autres membres du bureau voire à des salariés.

Toutefois, dans la majorité des cas, le président est en droit, voire dans l’obligation, de :

  • Signer les contrats de vente ou d’achat au nom de l’association.
  • Procéder au recrutement ou au licenciement d’employés.
  • Décider de se séparer de certains membres du bureau s’il estime qu’ils ne remplissent pas correctement leurs fonctions.
  • Rédiger le rapport moral annuel et le rapport d’activité, dans lesquels il présente un compte-rendu des activités de l’année et de celles à venir.
  • Présider les réunions et l’assemblée générale ordinaire et présenter les ordres du jour proposés par les membres de l’association.
  • S’assurer que le règlement de l’association est bien appliqué et que les activités exercées par l’association s’inscrivent dans le cadre légal en vigueur, puisqu’il peut être tenu responsable en cas de manquements à la loi.
  • Décider des dépenses à réaliser et de leur répartition, en collaboration avec les membres du bureau, et parfois gérer les comptes de l’association avec le trésorier.

Néanmoins, il faut savoir que le président ne dispose pas de la toute-puissance, car pour la majorité des décisions importantes, il ne peut agir qu’avec l’accord de l’assemblée générale ou du conseil d’administration. Ses pouvoirs émanent bel et bien des statuts et non de son mandat en tant que tel. Il est d’ailleurs dans la possibilité de déléguer l’ensemble de ses pouvoirs à un dirigeant d’association, qui se verra par exemple attribuer dans sa fiche de postes des fonctions telles que la signature des contrats, la responsabilité des comptes bancaires, la gestion des actes administratifs, etc.

Nous vous recommandons ces autres pages :